Tailler le bonsaï

Tailler le bonsaï: Important pour la formation du bonsaï ✅ ainsi que pour améliorer et maintenir la forme ✅

Tailler le bonsaï

Un bonsaï doit être taillé régulièrement. La taille du bonsaï est la pratique la plus importante pour façonner un bonsaï et maintenir sa forme. En conséquence, la taille d’un bonsaï est divisée en deux catégories: taille de formation où taille de façonnage et la taille d'entretien. Les deux types sont importants afin de donner au bonsaï la forme souhaitée et de maintenir cette forme à long terme.

Pourquoi devez-vous tailler le bonsaï ?

Beaucoup d’entre vous, suite à cette question, secoueront la tête et penseront: Pour que ça ne devienne pas trop gros. Cette réponse est, bien sûr, juste. Mais ce n'est qu'une partie de la réponse.

Pourquoi faut-il tailler un bonsaï ?

  • Pour qu'il ne devienne pas trop grand. Mais surtout pour que la forme bonsaï existante soit préservée
  • Les arbres bonsaï deviennent plus forts dans la partie apicale et plus faibles en bas. Nous devons donc, équilibrer la force
  • Améliorer la ramification fine du houppier et donc la qualité des branches
  • Pour que le feuillage soit uniforme, il faut le tailler
  • Pour maintenir le bonsaï et empêcher que les branches de s'affaiblissent et meurent
  • Pour éliminer les branches et les pousses dérangeantes ou mortes

Taille de structure (taille de façonnage)

Le bonsaï est structurellement et stylistiquement façonné de la façon souhaitée par la taille de structure (taille de formation, taille de façonnage). La qualité de l’arbre est fondamentalement modifiée et améliorée d'un point de vue esthétique. La taille de structure est plus radicale que la taille d'entretien et nécessite d’une connaissance et d’une préparation majeure.

La taille de structure est principalement réalisée au début du développement d'un bonsaï. Par conséquence, un bonsaï ou un bonsaï existant est d'abord complètement révisé à partir d'une plante d'origine (pré-bonsaï) et sa forme est ainsi considérablement modifiée.

Taille d’entretien

La taille d'entretien vise à maintenir le style façonné d'un bonsaï et à améliorer qualitativement la forme existante en de nombreuses petites étapes. La taille du bonsaï est généralement comprise comme la taille nécessaire pour maintenir la forme. Elle est moins drastique et doit être faite régulièrement (environ 2-3 fois par an pour les arbres à feuilles caduques comme l'érable, le pommier, le troène chinois, le ficus, le charme, la serissa foetida, le tilleul, le Metaséquoia, le fusain, le poivrier, l'orme). Pour ce qui concerne les conifères, il faut la faire moins souvent : par exemple, pour les mélèzes, il suffit de le faire 1-2 fois par an tandis que pour le pin blanc, le genévrier, le podocarpus, 1 seule fois est suffisante. Autrement la qualité d'un bonsaï peut rapidement se dégrader.

Si le bonsaï est taillé régulièrement, la ramification fine augmente en raison de la nouvelle pousse. La densité des branches augmente, le feuillage est plus compacté. Notre bonsaï se rapproche de plus en plus de notre idéal, la qualité s'améliore.

Bien que vous puissiez couper la plupart des espèces de bonsaï toute l'année, une coupe d'entretien de bonsaï est effectuée principalement pendant la période de croissance, c’est-à-dire depuis le mois d’avril-mai à la mi-août. Les blessures sont relativement petites et peuvent être rapidement "cicatrisées" par l'arbre. La cicatrisation des plaies est bien meilleure pendant la saison de croissance et peut encore être favorisée par les mastics la cicatrisation des plaies.

Malheureusement, de nombreuses espèces d'arbres bonsaï se ramifient avec parcimonie et à contrecœur. Ceci est un problème pour la réalisation des bonsaïs. Bien évidemment, nous ne voulons pas d'un grand bonsaï japonais mince qui monte en flèche. Notre idéal est généralement une forme compacte avec de nombreuses branches et de petites feuilles.

  • Défoliation d’un bonsaï

    En coupant les feuilles, nous pouvons "persuader" un tel arbre à se ramifier plus rapidement et obtenir ainsi des feuilles plus petites.

    Dans le cas d'une défoliation complète ou partielle, toutes ou une grande partie des feuilles et tous les bourgeons sont enlevés à la fin de chaque pousse. Après quelques jours (comme par exemple, pour un orme chinois) ou des semaines (comme par exemple, pour un marronnier d'Inde), le bonsaï repousse. De nombreux "bourgeons dormant" sont activés et la ramification augmente considérablement. La plupart du temps, les nouvelles feuilles sont également beaucoup plus petites.

Pour plus d’informations, cliquiez sur le lien Défoliation du bonsaï